***Remise d’une camionnette Enedis à la RAC – Recyclerie du Compiégnois

La Recyclerie est installée dans un bâtiment de l’ancien régiment d’hélicoptères, sur le plateau de Margny-lès-Compiègne depuis le 1er septembre 2010. Le bâtiment appartenant à l’ARC est mis gracieusement à la disposition de la Recyclerie depuis son ouverture.

Elle propose un véritable service public en participant à la réduction des encombrants et au recyclage.
Premier échelon, c’est un outil de prévention par son action de “réparation et réemploi”

La RAC a plusieurs rôles :
1- Atelier-chantier d’insertion : elle offre emploi et formation à 25 personnes/an

2- Réduction des encombrants : 301 tonnes d’objets-meubles-textiles-D3E ont été récupérés en 2018 par la collecte gratuite des encombrants chez l’habitant, l’apport volontaire et la déchetterie.

3- Réparation des objets : trier, Réparer, nettoyer, relooker… 6 ateliers de remise en état des objets récupérés permettent de fournir la boutique “ La Bonne Pioche” où les clients trouvent de tout à des prix très bas.

4- Retour dans les bonnes filières les déchets : conventionnée avec les Éco filières, la RAC remet dans les filières dédiées les objets irréparables.

5- Livraison dans les communes : la Recyclerie livre des sacs de déchets et des bacs dans les communes de l’ARC”

L’équipe de la Recyclerie est composée de 31 personnes, dont 6 permanents et 25 personnes en contrats aidés (formation et insertion dans la vie professionnelle), financés par l’Etat et par le Conseil Départemental de l’Oise pour 10 d’entre eux.

Une formation, liée à une activité salariée, permet aux personnes bénéficiaires de faciliter leur accès ou leur retour à l’emploi.
La recyclerie c’est : 

1 bâtiment de 1 700 m2, dont 300 m2 d’espace de vente
6 ateliers de remise en état des objets récupérés : menuiserie, mécanique, électro-ménager, cycles et divers, textiles et couture, informatique.
• 1 camion de 20 m3 avec hayon élévateur,
• 1 fourgon de 10 m3,
• 1 camionnette de 3 m3,
• 1 chariot élévateur, motorisation au gaz,
• 2 transpalettes manuels,
• et donc aujourd’hui un 2ème fourgon de 8 m3 grâce à Enedis.